Je me sépare ou je divorce

Regardez l'avenir à travers un accompagnement juridique et humain

Vos attentes

Conserver votre équilibre

Vous souhaitez que cela se passe globalement bien et conserver votre équilibre.

Vous avez envie d'être soutenu∙e dans votre séparation et de pouvoir réorganiser votre quotidien et vos finances.

Prendre les bonnes décisions

Vous avez besoin d’explications claires vous permettant de bien comprendre les enjeux et de prendre les bonnes décisions.

Vous vous appuyez pour cela sur l’avis professionnel de votre avocat et de son expérience.

Sommes-nous les bons
professionnels pour votre dossier ? 

Le «fit»

Votre avocat∙e et vous devez être sur la même longueur d'ondes pour une défense efficace de vos intérêts. Cette manière de procéder doit vous convenir pour que nous vous représentions. Vous pourrez prendre votre décision au terme du premier rendez-vous.
Icon strategy and marketing
L'approche de base

Nous avons une approche pacificatrice des conflits, dans le sens où nous visons une résolution équilibrée des conflits et une diminution du niveau de tension, que ce soit avant ou pendant une procédure. Toutefois, il faut être deux pour trouver une paix raisonnable.

Icon execution and production
S'il n'y a pas de raisonnable

S'il n'y a pas de paix raisonnable, nous vous représentons de manière incisive devant les magistrats, tout en visant toujours une résolution équilibrée du litige.

Les forfaits

Parce qu’avoir le plaisir de connaître son client sans compter les minutes fait aussi partie de nos valeurs.

Ces montants sont payables en trois fois.

Votre séparation

50 %

du revenu mensuel net des époux, minimum CHF 3'500.—.

Comprend tous les frais d'avocats d'une procédure de mesures protectrices de l'union conjugale devant la première instance, dans la limite de deux audiences.

Votre divorce

80 %

du revenu mensuel net des époux, minimum CHF 5'000.—*.

Comprend tous les frais d'avocats d'une procédure de divorce unilatéral jusqu'à l'audience de conciliation (70 % des divorces s'y concluent).

Si aucun accord n'est intervenu, la procédure se poursuit par des échanges d'écritures, puis l'administration de moyens de preuves et des plaidoiries, le tout sur une période importante. Dans un tel cas, un forfait est fixé en fonction des circonstances et de la difficulté de l'affaire.